Auto-traitement de l’incontinence urinaire d’effort : Les cônes vaginaux


Un traitement à faire chez soi
Il est désormais possible de se traiter tranquillement à la maison. Une solution séduisante.
Comme des petites « haltères intimes »

Image

Cônes vaginaux de rééducation périnéale

– Il s’agit de petits cônes vaginaux (deux diamètres pour s’adapter à l’anatomie de chacune), qu’on utilise chez soi. Le cône, lesté avec un poids plus ou moins lourd (de 5 à 20 gr) s’insère à l’entrée du vagin en position debout, comme un tampon (mais moins loin)

Par réflexe, les muscles du périnée se contractent automatiquement autour pour le maintenir, ce qui renforce naturellement leur tonus (sans risque de faire travailler une zone musculaire inadaptée).

– Ce procédé Aquaflex doit être utilisé tous les jours pendant environ vingt minutes (on peut même pendant ce temps, se préparer, se maquiller…). On commence par le cône le plus léger, puis dès qu’on parvient à le maintenir sans difficulté durant vingt minutes, on augmente le poids peu à peu. Ce programme doit être poursuivi quotidiennement pendant douze semaines. Si les cônes sont vendus en pharmacie ou sur des sites spécialisés, un seul achat suffit, ils sont lavables), il est préférable de débuter ce traitement sur les conseils de son thérapeute pour l’utiliser et le suivre correctement.

 Ce système de musculation du périnée peut aussi être utilisé en prévention, chez celles qui se préparent à une future grossesse, les sportives ou les femmes en entretien après une rééducation chez le kinésithérapeute.

Il existe cependant d’autres cônes vaginaux en vente à savoir :
– les cônes Kegel 8 en vente chez perineeshop
– les cônes Femcon  et Elanee Phase 1 en vente chez Hedoneoc Ce qui diffère dans ces différents cônes, c’est le prix mais le but final est le même. A vous de choisir surtout en fonction de votre budget.

Lorsque vous arriverez à sauter « pieds serrés-pieds écartés » sans que le cône le plus lourd ne tombe, vous aurez gagné. Ne pas oublier qu’un périnée s’entretient. Quelques exercices de contractions avec ou sans cône de temps à autre sont un gage d’assurer un excellent périnée.

Bonne lecture et à bientôt
Françoise Soros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s