Un mur anti-urine, c’est possible. 


« Si qui hic urinam fecerit habebit Martem iratum », pouvait-on lire au IIIe siècle avant Jésus-Christ sur le portique d’entrée de la ville berbéro-romaine de Thigibba, dans l’actuelle Tunisie : « Que Mars punisse celui qui aura uriné ici ».

Des siècles plus tard, malgré force règlements publics et dissuasions citoyennes, l’incontinence publique n’a trouvé nul remède et les odeurs d’urine continuent d’embaumer nombre de nos ruelles. Mais une peinture, baptisée « Ultra-ever-dry » et développée par l’entreprise américaine Ultratech International, pourrait venir à bout des plus pressants des besoins…

Suivant le principe de « l’arroseur arrosé », ce revêtement rend en effet le mur complètement imperméable au liquide. Et, en cas de projection avec une certaine pression, réexpédie le fluide avec la même intensité.

La municipalité allemande de Hambourg a été la première à faire part de son intérêt pour cette nouvelle technologie parurésique. Samedi 25 juillet, c’est la ville de San Francisco qui a annoncé à Reuters avoir enduit neuf murs de la ville de cette peinture.
Lire l’article sur Le Monde 

Portez-vous bien et à bientôt
Françoise Soros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s