kung-fu vaginal : haltérophilie vaginale


Bonjour, voici un article trouvé pour vous qui me parait bien excessif cependant. A prendre au second degré avec juste des poids plus petits.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour améliorer sa tonicité périnéale donc son incontinence et son bien-être sexuel. Mais à pratiquer avec modération

téléchargement

Capture écran 

Votre bien-être ne tient qu’à un fil. Et ce fil pend de votre vagin. C’est du moins ce que prêche une coach sexuelle américaine, maîtresse dans l’art de ce qu’elle appelle le « kung-fu vaginal ». Noix de coco, lustre en verre, plat de paella, un oscar sur Hollywood Boulevard et même une planche de surf… Il y a peu de choses que cette philosophe du sexe ne puisse pas soulever grâce à son entrejambe.

Une méthode réputée

Ce procédé est en réalité bien connu. Probablement popularisée au début du XVIIIe siècle par les geishas et leurs célèbres « boules » de jade à s’introduire dans le vagin, la levée de poids vaginale serait même vieille de 5000 ans, explique Kim Anami. Plus récemment, au XXe siècle, Arnold Kegel, un gynécologue américain, a mis au point une série d’exercices pour rééduquer le périnée par la musculation du vagin.

Pour en savoir plus, voici l’intégralité de l’article sur metronews

Bonne lecture et à très bientôt
Françoise Soros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s