Traitement par Ultrasons Focalisés de Haute Intensité (HIFU)


Cancer de prostate – Une innovation commentée par le Dr Hervé Baumert, chef de service de chirurgie urologique au sein du groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, en direct du bloc opératoire.

Capture écran

Pour accéder à la vidéo, veuillez cliquer sur l’image ci-dessus ou aller sur : http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/video/emissions/medecine-augmentee/2015/05/27/coup-de-chaud-sur-la-prostate_757066?ecmp=Emailing_medecine-augmentee-1_20150528&origin=sosmedecins#utm_source=qdm&utm_medium=emailing&utm_term=&utm_content=1_prostate&utm_campaign=medecine_augmentee

Portez-vous bien et à bientôt
Françoise Soros

Cancer de la prostate : une étude propose de limiter les opérations


Canada – Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme au pays, mais il n’est pas toujours nécessaire de le traiter. Une nouvelle étude de l’Université McGill montre que le système de santé canadien pourrait économiser des centaines de millions de dollars en faisant un suivi de la maladie plutôt qu’en opérant immédiatement.

— Lire l’intégralité de l’article sur ici.radio-canada.ca

Merci pour votre visite et à bientôt
Françoise Soros

Incontinence : demande de recours contre un fabricant de produits de maille transvaginale


Québec : Un cabinet d’avocats a déposé une demande de recours collectif contre Tyco Healthcare Group Canada ULC (Covidien)

Image

Les produits de maille transvaginale (aussi appelés produits de maille du bassin, maillage vaginal, treillis transvaginal, treillis chirurgical, bandelette chirurgicale ou sous-urétrale, hamac, ou élingue) sont utilisés pour traiter l’incontinence urinaire et le prolapsus des organes pelviens chez les femmes. Ces produits sont soupçonnés d’avoir un niveau élevé de défaillances et un taux de complications élevé causant des blessures qui peuvent entraîner des ré-opérations fréquentes, des lésions souvent débilitantes et des dommages graves et irréversibles. *

Cette demande en recours vise beaucoup de femmes au Canada se plaignant de dommages graves consécutifs à cette intervention. De type, adhérences, saignements, infections à répétitions, odeurs nauséabondes, érosion..

Les réclamations pourraient se chiffrer à plusieurs millions de dollars, selon l’avocate. D’autres recours collectifs similaires, contre cinq autres manufacturiers de produits analogues, ont été intentés aux États-Unis, au Canada et au Québec.**

A savoir si ces produits de maillage sont utilisés en Europe ? Affaire à suivre de près et le demander à votre chirurgien avant de vous faire opérer pour une incontinence urinaire et/ou descente d’organes.

Merci pour votre visite et excellente journée
Françoise Soros

Sources :

Pour en savoir plus :