Justice rendue à l’allemand qui pisse debout


IMG_0675

« Si l’homme pisse debout, c’est pour écouter le chant de la fontaine sur la faïence »
C’est, en substance, ce qu’a estimé le tribunal de Düsseldorf, en Allemagne, saisi par un homme qui avait vu sa caution amputée par le propriétaire de son appartement au motif que son pipi avait attaqué le carrelage des toilettes.
Le locataire entendait récupérer la totalité de sa garantie, soit 3000 euros, diminuée de 1900 euros par son propriétaire qui estimait que le sol avait été endommagé par des éclaboussures d’urine.
Si le président du tribunal a certes convenu que c’était bien l’acide urique qui avait attaqué la pierre du sol, il a défendu le droit du requérant à faire ses besoins sans s’asseoir.
« Uriner debout est, de fait, une pratique encore fort répandue » écrit avec une immense sagesse le juge.
Bref, une décision qui honore la justice des hommes.

Portez-vous bien et à bientôt
Françoise Soros

Source : journal Libération du 28.01.15
Photo : pixabay

Adamus – Pissoirs de poche pour uriner sur la voie publique sans polluer


Capture écran

Vous connaissez déjà « le « pisse-debout », ce cône en papier qui permet aux filles de se soulager leurs envies pressantes de faire pipi sans avoir besoin de s’accroupir.

Une entreprise allemande Adamus Group propose un nouveau concept, les « pissoirs de poche » à glisser dans toutes les boîtes à gants.

Les pissoirs portables existent en trois versions: pour les femmes, les hommes et les enfants. Les poches mesurent environ 40 centimètres de long et sont constituées d’une matière synthétique colorée. Elles contiennent un gel qui solidifie l’urine et qui neutralise l’odeur en quelques minutes.

Si vous êtes intéressés par ce concept, voici l’article qui en parle sur 20min.ch

Bonne lecture
Portez-vous bien et à bientôt
Françoise Soros

Avec l’uritonnoir : Messieurs, vous faites un geste pour la planète !


Messieurs, cet uritonnoir vous est dédié. Vous voyez, vous n’êtes pas oubliés.

image
Les fêtes en plein air vont bientôt arriver avec les boissons à profusion. Et la bière qui rappelle à l’ordre la vessie, vous connaissez !
Mais où il y a t’il un endroit pour évacuer ce trop plein ? Surtout dans une prairie bondée de spectateurs où les arbres manquent cruellement, que c’est compliqué.

Mais une équipe de désigners nantais a pensé à vous en créant ces « uritonnoirs » :

  • un subtil mélange d’entonnoir et d’urinoir en polypropylène qui peut être installé même dans votre jardin, le tout piqué dans des petites bottes de paille. Par contre, dans les endroits festifs où il y a une foule de gens, les uritonnoirs sont plantés dans des bottes de paille, bien évidemment plus grandes. Un uritonnoir en inox est à venir, semble-t’il.
  • Pour des raisons d’intimité, ce concept n’est pas pour le moment proposé aux femmes. Il ne leur reste plus qu’à se retenir ou à utiliser soit le « pisse-debout« , le GoGirl, le P-Mate etc (voir Révolution urinaire : faire pipi debout)

Quel en est le principe

L’urine composée d’azote, en se déposant sur la paille (carbone) va créer un compost, qui sera par la suite, utilisé en « humus ».
Si vous avez un jardin, vous allez pouvoir fertiliser gratuitement et écologiquement, vos salades et vos fleurs. Elle n’est pas belle la vie !

Si vous voulez profiter des joies de la campagne, l’uritonnoir vous coûtera tout de même 20€. Mais vous ferez faire des économies à la Collectivité.

Pour vous le procurer, c’est par ici : L’uritonnoir, l’urinoir au sec 

Profitez à fond des joies de la nature !

Pour les dames afin de ne pas les oublier non plus :

Articles conseillés :

Crédit photo : Flickr – Faltazi Studio

Merci pour votre passage et excellente journée.
Françoise Soros